Cinéma / Fenêtre sur la culture ALGERIENNE / Espace 1

C’est au cœur de la « guerre de libération » que le cinéma algérien a fait ses débuts. Malgré de faibles échos dans les programmations occidentales, il recèle des œuvres de qualité : le film de Mohammed Lakhdar-Hamina, Chronique des années de braise (Palme d’or 1975 au festival de Cannes), celui de Mohamed Zinet, Alger insolite (Tahyia ya Didou), Omar Gatlato de Merzak Allouache. Le septième art algérien s’est développé avec les festivals et les autres activités culturelles. L’Algérie, dans les années soixante, a également participé à des coproductions de grande valeur : La Bataille d’Alger (1966), L’Étranger (1967), Z (1969), Remparts d’argile (1970). L’Algérie, malgré son jeune âge, est le seul pays arabe et africain à avoir reçu une Palme d’or au festival de Cannes et l’un des trois pays africains à avoir gagné l’oscar du meilleur film étranger, avec l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire. La qualité du film algérien est souvent mise en exergue par les nominations aux oscars et autres prix internationaux. (wikipedia)

Algérie. Le pire et le meilleur sur les réseaux sociaux.

Votre mort monsieur l’ex président serait un soulagement pour toute une nation.
Alors imaginez un peu vos funérailles ça serait la fiesta mieux que celle du carnaval de Rio. Oeil pour oeil dent pour dent.

Les manifestations pacifique ont réussi ou tout les politique et les partis on échoué pour la première fois le pouvoir cède depuis l’indépendance c’est du jamais vu . Il faut aujourd’hui que la classe politique s’organise autour de ce mouvement citoyen.

Cela fait partie de la compétition que se livre les Américains, les Français, les Chinois, et les Russes sur le contrôle de l’économie Algérienne. Aux Russes l’armement, Les Français et les Américains le gaz et le Pétrole, et importations diverses.

Vidéos / Actrices

Vidéos / Acteurs

Vidéos / Cinéma

Nos coups de cœur FACEBOOK

Nos coups de cœur YOUTUBE

Posts vidéos Res'o